“Kwa sasa, hakuna kazi ya wavulana wala wasichana, sote tunaweza”

Alice Nifasha ni mojawapo ya wasichana wanaofanya kazi ya kunyoa nywele za watu. Hapo zama za kale, Sanaa ya kunyoa nywele ilikuwa ikionekana kama kazi iliyotengewa wavulana tu. Tulipomkuta akiwa anafanya kazi, aliweza kutushuhudia namna alivyoanza Sanaa hiyo na faida aipatayo kutoka hapo. Alice Nifasha alitushuhudia tena changamoto tofautitofauti zilizomkumba wakati alipoanza kazi hiyo. Ni kawaida, mtu anapoanza kufanya kinachomkereketa ili kujitunza kimaisha, lazima kuwe na vizuizi vya wanaotaka kumkata tamaa na kumrudisha nyuma. Ila suluhisho la yote, mara nyingi ni kutosikia watu kama hao ikiwa amejinusuru kupambania maendeleo yake…

Fistule Obstétricale: une maladie à mille maux mais évitable et curable

Méconnue et ignorée par la plupart de la communauté Burundaise, la Fistule Obstétricale est une maladie existante causée par la complication de l’accouchement prolongé, la macrocéphalie du fœtus, et/ou parfois par le mariage précoce pour les jeunes filles ou la conception assez tardive pour les femmes âgées. Présente dans la communauté burundaise, cette maladie dont le traitement précoce rend curable fait payer une lourde amande à une femme qui l’a contractée. Le Burundi comme tout le reste du monde n’est pas épargné au fléau de la « Fistule Obstétricale ». Les risques…

Burundi : Des défenseurs des droits humains plaident pour une loi sur la succession  

Les activistes de la société civile burundaise demandent au législateur d’accélérer le processus d’adoption d’une loi sur les successions, les régimes matrimoniaux et les libéralités. Selon eux, l’absence des textes régissant la succession pourrait être à l’origine des conflits, alors que la constitution de la République du Burundi défend le principe de l’égalité entre tous les citoyens. Des défenseurs des droits humains au Burundi plaident pour une loi spécifique sur la succession qui permettrait aux femmes d’hériter comme les hommes. Jusqu’aujourd’hui, au Burundi, la succession est encore régie par la…

Buke buke bukomeza igihonyi, inkuru ya Karita!

Mu Burundi co kimwe n’ahandi kw’isi yose, ubushomeri bw’urwaruka ni kimwe mu ngorane zihanze amareta. Mu Burundi, mu ntumbero yo kugerageza guhangana n’iyo ngorane, urwaruka ruramaze kwijukira ku bwinshi ibijanye no kwitunganiriza imigambi. Abigeme na bo nyene ntibasigaye inyuma, ku buryo hari n’imirimo bijukiye yahora ikorwa n’abagabo gusa. Ikimenyeshamakuru Shikiriza caraganiriye n’umwe muri bo, asanzwe akora umwuga wo kumwa. Awufatanya no kudandaza utundi tuntu ku ruhande. Yemeza ko naho yatanguye bimugoye, ubu yamaze kumira akabuye k’abagabo. Ntakizera akantu kose ku wo bubakanye. Karita Uwimana* ni umukenyezi yubatse, afise abana babiri.…

Quand Kobani décide d’impliquer les femmes autochtones dans le développement de leurs foyers

Dix chèvres ont été distribuées aux femmes membres de la coopérative Kobani ce 25.02.2023. Ce don vise l’autonomisation des femmes avec un point particulier sur les femmes indigènes issues de la coopérative Kobani. Les bénéficiaires de cet appui, de leur part, s’en réjouissent. La coopérative Kobani est l’une des rares coopératives inclusives, si ce n’est que la toute seule Coopérative, rassemblant les burundais de toutes les couches ethniques notamment tutsis, hutus et batwas. Elle est basée sur colline Ruhanza, zone et commune Giheta, en province Gitega (au centre du Burundi).…